La FDSEA et les JA Dordogne se félicitent de cette tribune signée par un collectif de 80 personnalités françaises intitulée « Rejeter les progrès de la science engagera nos activités agricoles dans la voie de la régression ».

Ils s’alarment du développement d’un courant de pensée opposant écologie et progrès technologiques, pourtant à l’origine de notre agriculture performante. Nous nous inquiétons des décisions subjectives des politiques qui, pour rassurer les nouvelles peurs, assènent des interdictions sans base scientifique et sans alternatives, et pénalisent nos exploitations.

Alors que l’agriculture doit faire face au changement climatique et à la pression des maladies animales et végétales, ce n’est pas un retour aux remèdes d’antan qui permettra de répondre aux besoins alimentaires croissants. L’image des agriculteurs auprès de l’opinion publique est modelée par les peurs alimentées à travers les médias.

Pourtant, nous rappelons que, pour la 3ème année consécutive, l’agriculture française a été primée « Modèle le plus durable du monde » (magazine « The Economist »). La tribune rappelle qu’il ne faut pas confondre productivité avec productivisme : nous avons besoin du progrès de la science pour tendre vers une agriculture écologiquement intensive. Sans avancées technologiques, nous nous rendrons dépendants de pays qui n’ont pas peur d’investir dans la recherche comme la Chine et les Etats-Unis.

Nous espérons que cette tribune sera entendue par le gouvernement qui doit comprendre que l’agroécologie ne se fera pas sans investir dans la recherche pour trouver des alternatives aux produits chimiques, tout en garantissant un revenu aux agriculteurs.

ut Donec sit risus. odio accumsan ipsum justo dolor