Un référendum d’initiative partagée (RIP), voici le nouveau projet de 3 grands patrons du digital (« Free », « Meetic », « Vente-privée.com ») pour défendre la cause animale. Ce projet vivement soutenu par des associations de protection animale et environnementale dont L214 proposent 6 mesures « à fort impact ». La condition animale en guise de cheval de bataille, ils recherchent notamment à faire interdire aux horizons 2025 toutes formes de contention pour les animaux d’élevage en faisant du lobbying auprès de nos parlementaires. Si ce projet de loi doit obtenir plus de 4 millions de signatures lors du RIP, il s’agit bien de balayer d’un revers de main sans aucune preuve scientifique le travail engagé par l’ensemble des filières de production animale pour améliorer le bien-être des animaux tout au long du processus d’élevage. Nous regrettons à nouveau ces propagandes orchestrées par des associations qui cherchent à imposer une vision fausse de l’agriculture française basée sur une approche biaisée et orientée à charge. Rappelons que la finalité de l’élevage est de fournir une alimentation à une population qui ne cesse de croître. Nous n’oublions pas les pratiques honteuses des activistes n’hésitant pas à s’introduire illégalement dans des structures et sur nos fermes. Nous n’oublions pas les propos de Monsieur Guillaume, ancien Ministre de l’agriculture rendant grâce à ces actions. Nous espérons que la récente nomination de Monsieur Denormandie au poste de Ministre de l’agriculture et de l’alimentation participera à l’effort de la profession pour valoriser la production française et mettre fin aux amalgames. Le « cordonnier doit s’arrêter à la chaussure », ne parlons pas en méconnaissance de cause, à bon entendeur !

mi, velit, ut odio nec mattis dolor fringilla Phasellus