Suite à la mise en place du dispositif de zones de non traitement (ZNT) et à l’action de la FNSEA – JA demandant un accompagnement des agriculteurs, nous saluons le lancement du plan national d’aide à l’investissement en matériels permettant de réduire significativement la dérive et/ou la dose de pulvérisation de produits phytosanitaires, ainsi que de certains matériels de substitution à l’usage de produits phytopharmaceutiques. C’est une mesure attendue et nécessaire pour améliorer le potentiel de production agricole de notre pays dans le cadre de la mise en œuvre des ZNT à proximité des lieux d’habitation. En effet, ces matériels permettent une réduction des ZNT grâce à leur performance en complémentarité avec les chartes d’engagements des agriculteurs pour la protection des riverains. Cependant, l’enveloppe allouée de 30 M€ demeure très insuffisante par rapport aux besoins. La FNSEA a réitéré sa demande d’une augmentation de cette enveloppe et sa reconduction sur plusieurs années, pour accompagner un plus grand nombre d’exploitations vers ces changements de pratiques et une amélioration du parc matériel en faveur de la santé et de l’environnement. Concernant le projet de décision définissant les modalités de mise en œuvre du programme d’aides, nous saluons l’extension de la liste des matériels éligibles aux buses antidérive et sa non-limitation aux matériels complets de pulvérisation. Nous demandons des évaluations à dire d’experts plutôt que de multiplier les études complémentaires ainsi que l’allègement et la simplification de la procédure d’inscription des matériels sur la liste publiée au BO.

facilisis commodo sed elit. ipsum mattis venenatis, ut