Le projet de loi de financement de la sécurité sociale, tel que prévu par le gouvernement, prévoyait la suppression de l’exonération TODE pour les employeurs de travailleurs saisonniers. La perte de celle-ci a pour conséquence une hausse des cotisations estimée à 2,5 millions d’euros pour les exploitations agricoles de Dordogne ! L’impact serait dramatique pour nos exploitationsLa perte financière pour les exploitants serait
de plus 200 € par mois et par salarié saisonnier !

La FDSEA et les JA Dordogne ont rapidement interpellé nos parlementaires afin qu’ils se saisissent de cette question. La Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale a remis en cause cette suppression. C’est un premier pas, important, mais pas encore suffisant puisque les employeurs de saisonniers ne bénéficieraient pas d’une compensation totale de la perte du CICE (transformé en baisse de charges patronales).

La mobilisation doit continuer ! Après avoir rencontré le Député Philippe CHASSAING le 22 octobre sur une exploitation fraisicole, le député Cubertafon sur une exploitation à Dussac, d’autres réunions seront organisées au cours du mois de novembre sur des fermes de productions différentes.

Le 7 novembre, les adhérents JA et FDSEA Dordogne ont été sollicités afin d’envoyer un courrier aux députés qui souligne et dénonce l’impact financier qu’aurait cette suppression d’allégement sur leur exploitation.

C’est ensemble que nous réussirons à obtenir gain de cause !

737733e37f48b37a8365c4c794649c81II