Notre travail sur l’installation paye ! Revalorisation de la DJA, communication positive autour du nouveau dispositif JA, promotion du diagnostic pré et suivi post installation : tout ceci assure une attractivité grandissante de l’installation aidée. Car plus qu’une aide à la trésorerie, l’installation JA c’est un accompagnement économique, technique et bien sûr humain qui rassure le jeune et ses partenaires car l’amène à véritablement poser son projet.

JA Dordogne se félicite donc des bons chiffres de l’installation de 2018 qui voit un retour en force des installations bovin lait, au nombre de 6. Au total ce sont 61 jeunes (dont 25 femmes) qui ont concrétisé leurs projets d’installation en bénéficiant de la Dotation Jeune Agriculteur. C’est 11 jeunes de plus qu’en 2017. Le montant moyen de DJA pour 2018 est en hausse passant ainsi de 25 912€ à 27 162€. On note également que 34 personnes ont bénéficié de la 4ème modulation soit 374 000€ d’enveloppe d’aide à la trésorerie en plus.

Au niveau des productions, le maraichage arrive de peu en tête devant les vaches allaitantes avec 11 installations contre 10 en bovin viande. On enregistre également 4 installations en viticulture, 3 en canards PAG. Plus de la moitié des projets d’installation dispose d’un mode de commercialisation en direct. On compte également 27 installations en agriculture biologique – soit près de la moitié.

JA prône des installations vivables, viables et transmissibles. Aujourd’hui, 97.8% des jeunes installés avec le dispositif JA sont toujours agriculteurs au bout de 5 ans. La Dordogne se retrouve au 3ème rang des installations JA de Nouvelle Aquitaine qui totalise en 2018, 651 installations JA.

Notre travail pour les années qui viennent est d’adapter le suivi des engagements du jeune pour qu’il soit en cohérence avec la réalité du métier d’agriculteur dans toute sa variabilité.

amet, ut dapibus mattis Phasellus et,