Dans le contexte de crise sanitaire, Jeunes Agriculteurs veille à ce que les candidats à l’installation puissent poursuivre leur projet. En Dordogne, le Point Accueil Installation Transmission de la Chambre d’Agriculture maintient ses services et assure ses rendez-vous par téléphone. Les stages 21 heures, obligatoires dans le dispositif à l’installation aidée, ont été reportés mais les porteurs de projet ont jusqu’à 3 ans après la date d’agrément du PPP, pour effectuer toutes les actions prescrites dans ce dernier. Enfin, les Commissions Départementales d’Orientation Agricole (CDOA) se consultent à distance afin d’émettre leur avis sur les dossiers, et le délai pour demander la Dotation Jeune Agriculteur (DJA) a également été prolongé. Au sujet des prêts bonifiés, il est possible de les transformer en prêts classiques. Cependant, chaque agriculteur en difficulté est invité à se rapprocher de son conseiller financier, pour qu’ils puissent définir ensemble la solution la mieux adaptée. Cette crise sanitaire nous montre une fois de plus l’importance de préserver notre souveraineté alimentaire, en favorisant des installations sur les territoires, sur des exploitations viables, vivables et transmissibles, produisant des produits de qualité, diversifiés, sains et durables.

Sed suscipit porta. commodo efficitur. sit