Suite au lobbying mené par JA + FNSEA, l’expérimentation sur l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les plats préparés a été renouvelée, elle s’étend désormais jusqu’au 31 mars 2020.

Cette expérimentation, en place depuis le 1er janvier 2017 a déjà fait ses preuves selon le rapport d’évaluation. Elle a permis de répondre à la volonté des consommateurs français d’être mieux informés sur l’origine de leurs aliments et ce, avec un surcoût très limité et sans impact sur leur pouvoir d’achat.

En Dordogne, JA et FDSEA suivent de près ce dossier. L’opération #OrigineConnue que nous avions menée dans les grandes surfaces de Périgueux en 2017 avait pour but de vérifier que la traçabilité opérée par les éleveurs français ne s’arrêtait pas à la porte de leurs fermes. Exigeons de la part des transformateurs et distributeurs le même niveau d’exigence qui nous est demandé !
Nous pouvons nous féliciter du travail mené par l’ensemble de nos réseaux ! La mise en place de l’expérimentation et sa prolongation sont des résultats concrets issus de nos revendications syndicales.

Le travail n’est pourtant pas terminé. La généralisation de ces règles d’étiquetage via une harmonisation au niveau européen est néanmoins nécessaire pour protéger le dispositif français. L’enjeu désormais est d’obtenir la pérennisation du dispositif français au-delà du délai accordé et pour cela d’obtenir une législation européenne au moins équivalente dans les objectifs aux contours de l’expérimentation française.

a378f33eef1c0dae35060ef88ec9f6ce++++++++++++++++++++